Dernières nouvelles

La Charte des ressources naturelles et l’ITIE

D’un point de vue historique, les ressources naturelles des pays les plus pauvres ont souvent été pillées. Une minorité a exproprié une majorité, le présent s’est approprié l’avenir. L’exploitation des ressources naturelles au profit durable des citoyens ordinaires nécessite que toute une chaîne de décisions successives, du processus de découverte jusqu’à l’utilisation des revenus, ne soient pas prises avec justesse une fois seulement mais de manière répétée. 

L’ITIE représente un bon point sur cette chaîne décisionnelle afin de briser le cycle du pillage. En construisant une coalition de parties prenantes autour de la transparence des revenus, l’initiative a été un succès. Chose plus importante encore, elle a construit les fondations de sociétés éclairées, ce qui constitue probablement le remède clé au pillage. Cependant, il faut se pencher sur d’autres maillons de cette chaîne décisionnelle. Les citoyens et les gouvernements des pays riches en ressources ont besoin de mieux comprendre les problèmes non sans complexités qu’impliquent les ressources naturelles. 

La Charte des ressources naturelles (site Internet www.naturalresourcecharter.org) est une initiative indépendante sous la direction de l’ancien président Ernesto Zedillo, qui bénéficie du soutien d’une équipe technique sous les auspices du Prix Nobel Michael Spence. Elle a pour intention de servir de complément à l’ITIE en énonçant la chaîne décisionnelle dans son ensemble par laquelle les richesses naturelles peuvent devenir une bénédiction plutôt qu’une malédiction. 

Paul Collier est professeur à l’Université d’Oxford et auteur de The Bottom Billion et Wars, Guns and Conflict.