Dernières nouvelles

Blocage du processus de l’ITIE au Niger

Le 16 août, les représentants de la société civile du groupe multipartite au Niger ont suspendu leur participation au processus de l’ITIE, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Les représentants ont pris cette décision suite à des incidents de plus en plus sérieux de harcèlement et d’intimidation à l’encontre des acteurs de la société civile qui plaident en faveur de la transparence et de la bonne gouvernance au Niger, et notamment l’arrestation et la détention arbitraire de Marou Amadou, membre nigérien de Rotab/PCQVP. Dans leur déclaration, les représentants ont réitéré leur détermination à participer à la gestion responsable des ressources naturelles de leur pays. Ils ont également établi les conditions de leur retour dans le processus de l’ITIE. Pour de plus amples informations, veuillez lire cette déclaration de PCQVP International.

La participation active des organisations de la société civile est un principe fondamental de l’ITIE. Le critère 5 de l’ITIE exige que « La société civile participe activement à la conception, au contrôle et à l’évaluation de ce processus et contribue au débat public. »

Le président de l’ITIE, Peter Eigen, et le Secrétariat International ont conclu que le processus est en effet bloqué. Ils sont en contact avec le gouvernement et ont exprimé leurs profondes inquiétudes.

Pour de plus amples informations sur le processus de l’ITIE au Niger, veuillez contacter le directeur régional Tim Bittiger.