Dernières nouvelles

L’Irak reconnu comme pays ITIE

L’Irak est devenu un pays candidat  à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), la norme mondiale pour l’amélioration de la transparence dans les secteurs pétrolier, gazier et minier. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le Conseil d’administration de l'ITIE après sa réunion qui a eu lieu à Oslo en début de semaine. 

Fin 2008, l’Irak disposait de 115 milliards de barils de pétrole avérés, ce qui en fait le troisième plus important pays pétrolier du monde doté de 11  % des réserves mondiales totales. Le gouvernement irakien s’est engagé à publier tous les revenus en provenance des exportations de son secteur pétrolier. Parallèlement, les entreprises internationales qui achètent du pétrole à l'Irak publieront ce qu'elles versent au gouvernement. Sous la supervision d’un groupe multipartite composé de représentants du gouvernement national, des entreprises et de la société civile, ces chiffres seront ensuite rapprochés et publiés dans un rapport ITIE. 

Il y a un mois, le Premier ministre irakien M. Noori Al-Maliki a lancé l’ITIE Irak à l’occasion d’une conférence de lancement qui s’est déroulée à Bagdad. Avec le ministre du Pétrole Dr Hussain Al-Shahristani, ils ont engagé la responsabilité du gouvernement à rendre des comptes à son peuple et les sociétés avec lesquelles il traite. 

Lors du lancement de l’ITIE Irak, le président de l’ITIE M. Peter Eigen a envoyé un message de bienvenue, indiquant : « grâce à une bonne gestion de ses ressources, l’avenir du peuple irakien est très prometteur. Pour ceux d’entre nous qui avons passé toute notre carrière à nous attaquer aux causes premières de la corruption et du conflit, et pour toute la communauté internationale qui suit de près les événements en Irak, le projet du gouvernement de mettre en œuvre l’ITIE symbolise un message d'espoir quant à la détermination de l'Irak à construire un avenir meilleur ». 

Au sujet de la candidature de l’Irak, Mme Julie McDowell, directrice de l’investissement responsable et durable chez Standard Life Investments et membre du Conseil d’administration de l’ITIE a déclaré : « La communauté des investisseurs institutionnels accueillera favorablement la nouvelle de la candidature de l’Irak à l’ITIE. Le haut degré de responsabilisation et de déclaration inhérents à l’ITIE attirent les investisseurs désireux de minimiser les risques, en garantissant plus d’ouverture et un pied d’égalité dans l’environnement commercial ».  

Le membre du Conseil d’administration de l’ITIE M. Reidar Gjærum, qui occupe également le poste de vice-président de Statoil, a quant à lui déclaré : « grâce à ses vastes réserves de pétrole, l’Irak a désormais la chance de se développer économiquement et socialement. L’amélioration de la transparence et de la gouvernance est nécessaire pour que ces ressources entraînent croissance et durabilité. En Irak, les compagnies pétrolières telles que Statoil accueillent favorablement l’engagement du pays à conduire toutes ses transactions avec elles en faisant preuve de transparence ». 

L’Irak dispose désormais de deux ans pour mettre en œuvre la norme ITIE et entreprendre la Validation ITIE afin de devenir un pays conforme à l’ITIE.  
Pour tout complément d’information sur la mise en œuvre de l’ITIE en Irak, veuillez contacter le Directeur régional Eddie Rich au Secrétariat international de l’ITIE.